Peau de terre

Dimensions variables

Céramique, eau, pompe, savon

Ceramics, water, pomp, soap

« En Inde, la très ancienne danse du pot était un rite de fertilité qui mettait en évidence le symbolisme sexuel de l’instrument. L’eau qu’il contient est la substance même de la manifestation, qui naît de la fécondation céleste.»

«Chez les Sora, un groupe tribal du centre-est de l’Inde, le pot devient «pot-esprit» (sonum-dan’): pour rendre hommage aux divinités et aux ancêtres, il est constamment rechargé en nourriture, et ainsi habité le temps du rituel. Le pot est accroché àun pilier de bois à l’extrémité fourchue, érigé au centre d’une maison miniature.»

Peau de terre est une série de céramiques suspendues, une communauté de « pots-matrices », d’où jaillissent et s’expansent des formes charnues. Celles-ci donnent une forme d’humanité coulante et bouillonante à l’argile. Les pots sont constamment alimentes en eau et le flux sonore de leur gargouillement y est diffusé en permanence, en temps réel. Depuis la structure de terre, on entend surgir et s’expanser la matiere interne : nous assistons à la naissance d’embryons, semblables tantot à des corps, àdes escargots, à des volutes de fumée.

 

Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris

2018.  

© 2020 by Juliette Minchin.