Omphalos

Cire, acier

h.225 l.250 L.250 cm 

Wax, steel

Omphalos apparaît comme une architecture sacrée, un sanctuaire imaginaire. L’œuvre s’inspire des traditions qui célèbrent le passage du temps au moyen de la cire. Elle emprunte son imaginaire à l’architecture des mausolées, monuments commémoratifs dans différentes cultures. 
En référence aux bandelettes de laine qui protégeaient l’Omphalos dans l’Antiquité grecque, Juliette Minchin enveloppe partiellement la structure de grands lambeaux de cire déposés les uns après les autres, alors qu’ils étaient encore chauds et malléables. En écho à la tradition de la vanité, l’artiste met en œuvre une plasticité destructrice, une façon de sculpter par effacement.

Biennale BIS, Saint-Paul de Vence, France

cur. Olivier Kappelin et Catherine Issert

2021.